France / J'ai flashé sur toi... / Lieu de travail
Post# A20660

J'ai flashé sur toi, vendeuse de Mim Laon (Mim Laon (celui près de carrefour), 02-Aisne-LAON)

AjoutĂ©e le: Vendredi, 29 Juillet, 2016  00:56
Mise Ă  jour le: Mercredi, 04 Juillet, 2018  00:38
S'efface le: Dimanche, 07 Avril, 2030  00:56
RĂ©pondre Ă : (Via le formulaire en bas de page)
Date: mercredi 20 juillet
Heure: dans l'après midi
 

Je t'ai dévisagée pour la première (et seul fois... hélas) sur ton lieu de travail le mercredi 20 juillet dans l'après midi.

Je suis un homme d' 1m70 pour une soixantaine de kilos avec les cheveux long et châtains avec une barbe d'un peu plus de 3jours. Je porte des lunettes, et ce jour j'avais un T-shirt noir avec un jean bleu clair ayant un trou au genou droit.

Tu es blonde ayant entre 18 et 23 ans je pense, avec un magnifique visage. Tu as un piercing à droite de tes lèvres si je ne me trompe pas.
Tu portais un mini short en jean et un T-shirt Ă  manche courte clair.

J'étais venue à ton boulot avec mon frère et sa copine.
Pendant que la belle soeur était en vestiaire, j'attendais à côté de l'endroit ou tu déposais les cintres.
Au bout d'un moment ta collègue (une femme d'une trentaine d'année en robe de couleur est venue conseiller ma belle soeur et mon frangin, celle ci nous as racontée un petit sa vie (nombre d'enfant, ce que lui rapportait son mari les premières années, etc), tu es venue vers nous très peu de temps après.
Je ne sais pas si ça va vraiment t'aider mais mon frère disais à sa copine que la tenue qu'elle portait serais un cadeau (une Combishort dentelle blanc rouge 25,99€ avec une ceinture noir et des ballerines bordeaux), ta collègue nous as gentiment fais une remise de 20% sur l'un des articles.
Tu as qu'il fallait en profiter, que ce n'était pas tout les hommes qui faisaient des cadeaux (quelque chose comme ça, je ne t'ai pas vraiment entendu, tu étais un vestiaires et j'étais trop sur le côté pour bien t'entendre.)

Je n'ai pas osé te parler de honte de me prendre un râteau monumentale et de te gêner dans ton travail.

Je n'arrĂŞtes pas de penser Ă  toi depuis ce jour.

J'espère vraiment te retrouver.

L'utilisateur n'accepte PAS de se faire contacter par des entreprises.

Contacter cet utilisateur: 
 
Votre email: *
Message: *
Code de sécurité: *
Recopiez le code de la case ci-dessus dans la case vide ci-dessous